vendredi 17 juillet 2015

De fièvre et de sang





Nom du titre en V.F : De fièvre et de sang
Auteur : Sire Cédric
Date de parution : 2010
Edition : Le pré aux clercs


Ma note : 






Résumé

Une jeune fille se réveille entièrement nue et entravée sur un matelas couvert de sang. Elle sait qu’elle va mourir, toute tentative de fuite semble impossible. La douleur n’est rien en comparaison de la peur panique qui s’est emparée d’elle… Le commandant Vauvert mène l’enquête en compagnie d’une profileuse albinos, Eva Svärta. Personnage excentrique et hors norme, Eva a un sixième sens qui fait d’elle une redoutable traqueuse de l’ombre.
Ensemble, ils vont tenter de remonter la piste d’un tueur en série qu’ils croyaient mort et qui a pour habitude de vider entièrement ses victimes de leur sang. S’agit-il d’une réincarnation, d’un spectre, d’un homme, d’une femme, d’une créature d’un autre monde ?
Suspense, angoisse, horreur, sensations étranges, crises de démence, folie meurtrière, rite satanique… Un thriller oppressant qui entraîne ses lecteurs au-delà de la raison.


Mon avis

Ce livre traînait dans ma PAL depuis deux ans ! Oui, j'ai honte, car ce livre est tout simplement génial ! Mais dans ma phase fantasy, je n'avais pas spécialement envie de lire un thriller, jusqu'à ce que je me lance dans cette lecture ! Je peux vous assurez que le livre n'a pas fait long feu ! Une fois dedans, j'ai eu énormément de mal à le poser ! Et quand je ne lisais pas, je l'avais constamment dans la tête, à me demander ce qui allait bien pouvoir se passer ! Bref, ce livre m'a définitivement réconcilié avec les thrillers !!

On retrouve le commandant Alexandre Vauvert, que l'on avait déjà rencontré dans le précédent livre de l'auteur, L'enfant des cimetières. Cette fois-ci, il fait équipe avec Eva Svärta de la Criminelle, pour démasquer un tueur en série particulièrement sadique qui vide ses victimes de leur sang. Une véritable course contre la montre pour arrêter ce fou psychopathe avant qu'il ne soit trop tard...

Ce que j'ai aimé avec ce livre, c'est que dès la première ligne de la première page, on est déjà dans l'ambiance, sombre, angoissante à souhait, le ton est donné d'entrée. Et cette ambiance oppressante est maintenue d'une main de maître tout au long du livre. Aidé aussi par les chapitres conçus pour maintenir le suspense à son maximum. C'est qu'une fois que le livre est terminé et reposé que l'on peut se permettre de décompresser ! Sous la plume fluide, sans fioritures et terriblement efficace de Sire Cédric, le lecteur est plongé dans une enquête passionnante, qui très vite vire au surnaturel, et nous laisse hors d'haleine.

Un thriller disposant de tous les ingrédients nécessaires pour en faire un bon livre : de l'horreur, du suspens, une touche de fantastique et juste ce qu'il faut de "gore". Bien que parfois, il faut vraiment avoir le coeur bien accroché pour ne pas vomir tripes et boyaux ! Ames sensibles abstenez-vous !

Autre point positif, les personnages ! J'ai vraiment apprécié de retrouver Vauvert, le flic un peu blasé qu'on a eu le plaisir de découvrir dans L'enfant des cimetières. J'ai adoré le côté désabusé du flic qui croyait avoir tout vue tout au long de sa carrière et qui, du jour au lendemain, se retrouve plongé dans une affaire qui le dépasse complètement. Ou quand le fantastique et le réel se rejoignent...

Côté personnages, j'ai également énormément apprécié Eva Svärta. Son côté mystérieux et son passé sombre reviennent régulièrement et lentement, l'auteur fait le jour sur les zones sombres de son passé. C'est intéressant de suivre son ressenti tout au long du livre, de voir la manière dont elle vit les événements lorsque l'on comprend ce qu'elle a vécu.

Aucun personnage, que ce soit Vauvert ou Eva n'est tout blanc ou tout noir. Bien que du côté des "gentils", ils ont aussi leur part d'ombre (le coup du balcon avec Eva m'a fait mourir de rire !!) Sinon, j'ai aussi flashé sur Deveraux, le "tocard" de base, pour reprendre le propre terme de l'auteur (je sais pas pourquoi, mais j'adore ce mot !!!) C'est le genre de flic prêt à tout pour emmerder ses collègues qui n'a pas peur de leur faire savoir qu’ils ne les aiment pas ! Bref, le gros connard de base ! J'adore !!

Et au milieu de tous ces cadavres, la petite touche romantique fait presque un peu perdue, mais elle est amenée tout en douceur et j'ai trouvé que ça passait vraiment très bien. Pas de fioritures outre mesure, juste une prise de conscience entre les personnages concernés, bien intégrée au texte, c'est la petite touche de douceur dans ce monde de brute ! Un détail, mais un détail apprécié !

En résumé, un second livre qui surclasse de loin L'enfant des cimetières, du moins, d'un avis strictement personnel. Soyez-en assuré, après avoir lu ce livre, vous ne regarderez plus jamais les miroirs de la même façon...

3 commentaires:

  1. Effectivement, ca donne envie de le lire !
    J'en prend bonne note !

    RépondreSupprimer
  2. Tu résume très bien mon point de vue !! J'ai adoré ce livre. Il faut que j'essaye Le jeu de l'ombre !

    RépondreSupprimer
  3. J'ai adoré ce livre! le mélange Fantastique/thriller est brillant!
    Je te laisse ma chronique si ça t'intéresses:
    http://metamorphoselivresque.blogspot.fr/2012/05/de-fievre-et-de-sang.html

    =)

    RépondreSupprimer